Articles

A la Une de Collectif Santé 37

Hôpital de Tours : Un film pour refuser de se taire, un concert pour le soutenir et défendre l’hôpital

La direction du CHRU en difficulté répond par des menaces

La directrice du CHRU de Tours n’a pas d’autre choix que de dire au personnel de se taire et de ne pas dénoncer les plans de destruction de l’hôpital public de Tours. Contrainte par les engagements pris avec le gouvernement dans le cadre du plan COPERMO, elle fait le travail qui lui a été assigné et demande qu’on encense la technologie au détriment de l’humain, les plans de robotisation, de suppression des hôpitaux de semaine, de développement de l’ambulatoire, de fermeture de l’hôpital pédiatrique de Clocheville, de l’Ermitage et de la Clinique psychiatrique universitaire, de suppression de centaines de postes et de lits. Le personnel devrait accepter de faire un travail bâclé faute de moyens. Pour les usagers, il n’y aurait pas d’autre choix que de quitter l’hôpital à peine arrivés… s’ils trouvent une place car avec les suppressions de lits il n’est pas rare que les urgences transfèrent les patients vers le privé (voir artic…

Loi « asile-immigration » : nouvelles mises en danger de la santé des étrangers

Image
Le SMG dénonce l'aggravation des conditions de vie des sans-papiers liée aux multiples refus de séjour, à la négation de leurs droits fondamentaux et à l’exclusion organisée de la part de l'Etat français, condamné à de multiples reprises par la Cour européenne des droits de l'Homme. La politique du gouvernement Macron-Philippe-Collomb ne déroge pas à cette politique :

1) Asile politique : le délai de dépôt d'une demande et du droit au recours après un refus de séjour diminuera, les délibérations se feront par visioconférence et les décisions seront rendues par ordonnances. On rappelle que par une récente loi (mars 2018), les demandeurs-euses ayant été enregistré-e-s dans un autre pays européen (« dublinés ») peuvent être en mis rétention administrative1.

2) Enfermement : la durée d'enfermement des sans-papiers en rétention administrative ou en zone d'attente d'aéroports pourra être augmentée de 45 à 90 jours et même au-delà, en métropole et surtout en Outr…

Notre santé en danger un concert de soutien pour l’hôpital

Image
Le concert du 15 avril à St pierre des Corps pour la défense de l’Hôpital de Tours était un succès.

300 personnes sont venues assister à ce spectacle et, aussi bien du côté du public que des artistes, la motivation était forte de se mobiliser pour un hôpital qui réponde aux besoins de la population. Un groupe folk de St Pierre a d’abord accueilli le public.

Marie Pierre Martin du collectif santé a ensuite expliqué le démantèlement du CHRU de Tours avec la suppression de 3 sites sur 5 et les suppressions de postes et de lits. Rosine Leverrier, pour la Coordination des Hôpitaux et Maternités de proximité a expliqué la campagne nationale : « Stop à la catastrophe sanitaire annoncée ; Exigeons l’accès aux soins pour toutes et tous».

Le spectacle était de qualité ; pendant 3h, les prestations se sont succédé.

La P’tite Rouge de Touraine a présenté des chants de son crû sur des airs connus dénonçant les méfaits de la restructuration hospitalière.

Les chorales d’Esvres AKWABA-A et l’ensembl…

Coordination Nationale INFOS 2018

Image
COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE
Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité INFOS Semaine 14 du 2 au 6 Avril 2018 BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ... GRANVILLE... SEDAN-CHARLEVILLE MÉZIÈRES... IVRY/SEINE... TOURS... BERNAY... STRASBOURG... DOUAI... LIMOGES... SANTÉ... MATERNITÉS...DOUARNENEZ... CULTURE ET SANTÉ…

L’austérité encore et encore, stop, çà suffit ! 21 600 personnes ont signé, faites comme elles et faites connaître la pétition : https://www.mesopinions.com/petition/sante/stop-catastrophe-sanitaire-annoncee-exigeons-acces/37000 plus de 6000 autres ont signé l'exemplaire " papier"  proposés par les militant.es des comités sur les marchés, dans les rues, les grandes surfaces, lors des manifestations syndicales, lors de réunions, d'assemblée générales: 2180 à Ruffec, 2000 à Châtellerault, 100 à Montluçon, 255 à Sainte Affrique, 550 à Douarnenez et sa région, 570 à Nantes, 450 à Sedan, 180 pour Concarneau ; 115 sont parvenues à notre siège à Lure. 
QUELQUES COMMENTAIRES 

Quand l'Ordre fait désordre

Image
COMMUNIQUE DE L’USP du 3 avril 2018
Quand l'Ordre fait désordre L'Union syndicale de la psychiatrie appelle au rassemblement organisé devant le siège du Conseil national de l'Ordre des médecins (4 rue Léon Jost, Paris 17e), le 11 avril dès 8 heures 15. Nous y soutiendrons la docteur Karine Djemil, médecin du travail, qui risque une suspension d'exercice de six mois. Ce qui lui est reproché, c'est d'avoir eu un rôle de lanceuse d'alerte sur deux affaires de domination masculine des plus crues, sur le lieu de travail. Alors que les paroles de femmes se multiplient, en France comme dans le monde entier, le CNOM osera-t-il condamner une consœur qui veut seulement que la loi commune s'applique aussi sur les lieux de travail? Au moment où la féminisation du CNOM est organisée par cette institution, ce serait alors montrer que l'égalité homme-femmes n'est en fait pas du tout à son programme.

Pascal Boissel, président

Voir également l'appel de la FERC-CGT

COMMUNIQUE DE L’USP du 25 mars 2018

Image
L’Union Syndicale de la Psychiatrie s’inquiète vivement du projet de loi sur l’immigration en cours d’élaboration.
Ce projet vise manifestement à durcir la politique migratoire.
L’exécrable circulaire Collomb qui vise à traquer les migrants jusque dans les centres d’hébergement, sous couvert de les aider à s’orienter, éclaire d’un jour cru les aspects inhumains de ce projet de loi.
La grève récente des personnels de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) et du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) pointe la crise de notre pratique de l’asile.
L’USP
– exige le retrait de ce projet de loi,
– appelle une autre politique migratoire, humaine et accueillante, digne de la devise de notre pays : liberté, égalité, fraternité,
– Soutient toutes les actions qui vont dans ce sens.

Contacts:

Claire Gekiere
Pascal Boissel
Union Syndicale de la Psychiatrie
52 rue Gallieni, 92240 Malakoff
Tél : 01 46 57 85 85 - Fax : 01 46 57 08 60
uspsy@free.fr
www.uspsy.fr

Participons massivement à la manifestation du jeudi 22 mars à Tours, pour la défense de nos services publics

Image
Le 15 mars 2018 nous avons appelé à rejoindre les salarié-es des EHPAD et de l’aide à domicile. Nous partageons leurs préoccupations et soutenons leurs revendications :plus de moyens pour du personnel bien traité, qualifié, correctement rémunéré et en nombre suffisant pour qu’il puisse prendre en charge humainement et dignement les résident-es.

Nous sommes également solidaires des salarié-es des hôpitaux qui subissent la même politique de restrictions et de restructurations qui aboutissent à des centaines de suppressions de postes et de lits, comme au CHU de Tours. En plus de rendre les conditions de travail de plus en plus insupportables pour les hospitalier-ères, cette dégradation du service public est dramatique pour les usager-ères qui voient l’offre publique de soins se restreindre a au profit des cliniques privées lucratives qui pratiquent des dépassements d’honoraires totalement injustifiés.

C’est pourquoi nous organisons le 15 avril un concert pour la défense de l’hôpital pub…

Avec les personnels des EHPADs et des services de maintien à domicile le 15 mars 2018 !

Image
En 2003, la canicule faisait éclater au grand jour la grande misère de la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie dans notre pays, les carences en personnel dans les maisons de retraite, l’insuffisance de formation et de qualification des professionnels, le manque de moyens et les conséquences désastreuses en terme humain : des centaines de personnes âgées sur des brancards aux urgences, l’impossibilité pour notre système de santé de faire face à cette crise sanitaire et au bout 15 000 morts.
Aujourd’hui, 15 ans après, les personnels des EHPADs se mobilisent depuis des mois et dénoncent avec force leurs conditions de travail et l’impossibilité qui en résulte de prendre soin des personnes âgées accueillies dans les établissements.
Toilettes à la chaîne, repas expédiés, manque de temps pour tout et surtout pour l’essentiel, la relation et l’écoute. Voilà leur lot quotidien.
Les personnels sont épuisés, les accidents et les arrêts de travail explosent. Il faut courir en…